• Virus inconnu en Chine: 35 morts en 45 jours

    Virus inconnu en Chine: 35 morts en 45 jours

    Lundi 9 Novembre 2009

    source: alterinfo

    Les événements en Chine nous rappellent ce qui se passe actuellement en Ukraine, et sans doute prochainement en Autriche également. Une nouvelle forme de virus est apparu en Ukraine et en Chine, se propageant à grande vitesse (en Ukraine on arrive a 750000 cas en quasiment 1 semaine) et pouvant tuer en quelques jours. L'OMS semble très attentive à ces événements et a dépêché des experts sur le terrain, mais aucun résultat définitif n'a été publié, bien que l'OMS semble dire que le virus inconnu serait une mutation du virus H1N1 actuel. L'information reste à confirmer. Toujours est-il que ces 2 apparitions mystérieuses d'un nouveau virus en Ukraine et en Chine soulèvent beaucoup d'inquiétudes, car ce virus semble bien plus létal que le virus H1N1 actuel.

    L
    es médecins de l'hôpital de Sassoon attendent impatiemment les résultats d’analyse des échantillons prélevés sur les 35 patients, morts d’une infection produisant des symptômes proches de ceux provoqués par la grippe porcine.

    Les médecins de l'hôpital de Sassoon, qui sont dans le feu de la bataille contre la grippe porcine, sont très inquiets. 35 patients, avec des symptommes proches de la grippe porcine, sont morts lors des 45 derniers jours à l'hôpital, et aucun d'entre eux n’a été testés positifs au virus de la grippe porcine. Les médecins ne savent toujours pas ce qui a causé la mort de ces patients.

    Dites le au monde

    « Nous avons demandé à l'Institut National de Virologie (NIV) de tester les prélèvements de tissu de ces patients, pour 8 à 10 combinaisons de sous-types du virus HN, comme H1N2 ou H2N2… Il est extrêmement important que le virus soit identifié, pour que nous puissions décider du traitement, » a dit le Dr. Arun Jamkar, doyen de l'hôpital de Sassoon, qui a été adoubé comme l’épicentre de l'activité de grippe porcine dans l'Etat.

    Le 28 Octobre, les médecins de Sassoon ont partagé les données sur ces décès avec le Centre de Lutte contre les Maladies (CDC) à Atlanta, aux Etats-Unis, et avec les virologues à travers le monde dans une vidéoconférence.

    En dépit des tentatives répétées, le Dr. A.C. Mishra, directeur du NIV, n’a pas voulu faire de commentaire. Dr. Mandeep Chaddha, le directeur adjoint du NIV, a dit qu'elle n'était pas autorisée à parler avec les médias.

    Impact sur le vaccin

    Dr. Pravin Shengare, co-directeur de la Direction pour l'Education Médicale et la Recherche, qui a assisté à la vidéoconférence, a dit, « le rapport du NIV n'aura pas de conséquence sur la production des vaccins, mais il est important de savoir si un autre sous-type dominant du virus circule. Si c'est le cas, une analyse détaillée des décès qui se sont produites en raison de symptômes non expliqués, devra être entreprise, » a-t-il déclaré.

    « Si on découvre qu'il y a une souche différente du virus, alors cette souche devrait idéalement être incorporée dans le vaccin H1N1 qui est développé par NIV. Il est également important de connaître l’efficacité de ce virus, » a dit JP Muliyil, scientifique sénior et épidémiologue au Christian Medical College à Vellore.

    Shengare a cependant précisé que l'OMS avait recommandé qu'un vaccin monovalent contre le virus H1N1 soit développé. Modifier le vaccin afin d’assurer la protection contre d'autres virus prendrait trop de temps et d’effort, a-t-il dit. « Même si un nouveau sous-type du virus circule, le vaccin H1N1 qui est développé ne sera pas inutile, étant donné qu’il peut encore être utilisé pour combattre la grippe porcine. S'il y a un autre virus, nous devrons le traiter séparément, » a dit Shengare.

    Traduction Alter Info

    http://www.mid-day.com/news/2009/nov/051109-Sassoon-hospital-Swine-Flu-Casualities-Pune.htm

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :