• Gilles Bonafi Mercredi 05 Août 2009 Alterinfo

     

     Nous sommes plusieurs à vous le dire, le répéter, insister lourdement, nous ne sommes pas en 1929, c’est bien plus grave ! Il s’agit ici d’une crise systémique, un système de captation du capital par quelques-uns, basé sur la consommation à partir de dettes et donc, parler seulement de dettes revient à occulter le problème de la consommation. Or, il faut le rappeler, sans consommation il n’y a pas de travail. 

    De plus, l’histoire nous apprend que ce n’est pas en 1929 que la crise a touché le fond mais en 1932 soit 3 ans plus tard. 


    Nous sommes très peu à informer sur l’ampleur du désastre (Paul Jorion, le LEAP, Abderrahmane Mebtoul moi même ou Pierre Jovanovic entre autres). 


    Ce dernier, avec humour résume notre avenir : Koh-Lanta pour tous ! Paul Jorion, plus sobre indique que c’est la fin du capitalisme. 


    Stiglitz, Krugman et Roubini avaient peut-être prévu la crise mais sont passés à côté de son ampleur. 


    Le LEAP parle de 3 vagues scélérates, il faudrait plutôt parler de tsunami. Voici donc un petit tour d’horizon qui devrait vous éclairer. 


      
    Le 24 juin 2009, « Lepoint.fr » indiquait que les exportations japonaises ont baissé de 40,9 % sur un an. Le commerce mondial est sinistré et l’on assiste à l’effondrement du secteur du transport maritime (- 21 %) et du fret aérien (-28 %) : FOCUS/Panalpina en baisse après résultats semestriels 


    Pour le secteur aérien, on est au bord du gouffre (voir le blog de Pierre Jovanovic : www.jovanovic.com, truffé d’infos à ce sujet) avec selon l’ IATA (l'Association internationale du transport aérien ) une baisse de 16,5% pour le fret et de 7,2% pour les passagers en juin par rapport à l'an dernier et donc neuf milliards de dollars de pertes estimées pour 2009. 


    On le voit ici, 16,5 % déclarés et 28 % réels, voilà comment on triche avec les chiffres


    Si l’on prend en compte, les accidents récents (impact psychologique), la hausse du carburant, la grippe et l’aggravation de la crise, il faudra multiplier par 3, voire 4 ce chiffre. De très nombreuses faillites sont pour bientôt, ce que j’avais annoncé l’année dernière, le 23 octobre 2008 dans mon article Cessation de paiement. 


    L’industrie automobile est dans un état encore pire. Par exemple aux USA, les ventes de voitures se sont effondrées en juin 2009 : 


    Ford: - 10,9 %, General Motors: - 33,6 %, Toyota: - 31,9 %, Chrysler: - 42 %, Honda: - 29,5 % - Nissan: - 23,1 %. 


    C’est vrai, j’oubliais, la crise est terminée ! 


      Bien sûr, mon calendrier a été repoussé de quelques mois car on a injecté dans l’économie des sommes faramineuses. En effet, la Fed la (banque centrale US), le 18 mars 2009 (le jour où le dollar est mort), a décidé de racheter des bons du trésor, ce qui revient à monétiser la dette, et, le 29 avril 2009, a confirmé qu’elle se portait acquéreuse de 1700 milliards de dollars soit 12,5% du PIB de titres émis par le privé et d’obligations : 


    http://www.federalreserve.gov/newsevents/press/monetary/20090429a.htm 


    Ils devraient d’ailleurs écrire plus petit pour mieux cacher la réalité ! Sélectionnez le texte et copiez-le, le chiffre exact apparaîtra. 

    Pour les retraites, par exemple, 15 millions de britanniques n’auront pour vivre que 560 livres par mois et pour le reste de l’Europe, l’exemple Letton sera le modèle avec 20 à 30 % de baisse des pensions. 


    Mais le pire concerne le chômage qui explose et le moment est venu de vous démontrer comment les chiffres sont tronqués. Jacques Freyssinet, économiste français né en 1937 dont les travaux font autorité sur l'emploi et le chômage a démontré que le chômage réel était plus de 1,5 fois supérieur à celui déclaré par le BIT (Bureau International du Travail) car le calcul ne tient pas compte des demandeurs d’emploi en formation, des cessations anticipées d’activité et de ceux qui sont dans l’absence de recherche d’emploi: 2.5Le halo du chômage 



    Par exemple, en France, le chômage a augmenté de 18,7 % sur un an et l'Insee prévoit un taux de chômage de 10,5 % à la fin de l’année (9,1 % au premier trimestre) ce qui signifie, si l’on tient compte de la réalité que nous aurons un taux réel de chômage de 16 % en décembre. 


    Pour les ÉTATS-UNIS, on atteindra aussi 10,5 % et donc là aussi un taux réel de chômage de 16 % en décembre. 


    En fait, c’est bien simple, tous les chiffres sont totalement faux et je vous invite à lire ou relire Crise systémique – Les solutions (n°5 : une constitution pour l ... concernant la recapitalisation des banques à l’aide de magouilles comptables. Vous comprendrez ainsi pourquoi tout va mieux. 


    Cette crise est donc bien une crise systémique, un système basé sur le travail (dont l’essentiel des revenus sont captés par quelques-uns) qui dépend de la consommation, qui elle-même dépend de dettes. 


    Selon Maurice Allais, prix Nobel d’économie en 1988 « L'économie mondiale tout entière repose aujourd'hui sur de gigantesques pyramides de dettes, prenant appui les unes sur les autres dans un équilibre fragile. » 


    Pour rappel, depuis 2000, la dette totale des ménages américains a augmenté de 22 %, une catastrophe ! 


    Bernard Lietaer (qui a mis en place l’euro et spécialiste des questions monétaires) avait donné une image exacte de l’ampleur de la crise aux USA, dans son livre blanc en novembre 2008 : 

    « L’opération de sauvetage américaine coûtera plus que la somme de toutes les activités historiques suivantes du gouvernement américain, ajustée pour l’inflation : prix de l’achat de la Louisiane, le New Deal et le Plan Marshall, les guerres de Corée, du Vietnam, la débâcle de S&L, la NASA et la course à la lune réunis. » 


     En effet, le montant total des dérivés (des produits financiers qui lors d’une crise majeure ne valent plus rien), est évalué par la BRI (Banque des règlements internationaux) à 591 963 milliards de dollars au 30 décembre 2008, ce qui représente plus de 10 fois le PIB mondial : http://www.bis.org/statistics/derstats.htm cliquez sur « Amounts outstanding of over-the-counter (OTC) derivatives by risk category and instrument » en pdf ou directement sur http://www.bis.org/statistics/otcder/dt1920a.pdf. 


    Pour ceux qui croient que ces chiffres sont du vent, voici les preuves du crime. 


    Essayez d’emprunter 10 fois la valeur de votre maison ! La finance, elle, contrôlant l’ensemble de la classe politique du monde, peut tout se permettre. 


    Or, il faut le rappeler, les entreprises, la finance, les banques sont interconnectées et littéralement infectées par ces produits financiers que Paul Jorion nomme « les métastases ». Les premières grosses défaillances ont commencé ( Chrysler, General Motors par exemple) et nous assistons en ce moment, par effet domino, à l’implosion du système. Les sommes en jeu sont tellement énormes que tel un trou noir, elles font disparaître l’ensemble des Etats-nations et au passage, nos emplois, nos retraites et toutes nos protections sociales. 


    D’ailleurs, Laurent Carroué, directeur de recherche à l’Institut français de Géopolitique, Expert du groupe Mondialisation du Centre d’Analyse Stratégique (ex Commissariat Général au Plan), en mai 2009 a estimé le coût de la crise à 103 % du PIB mondial soit 55 800 milliards de dollars : La crise mondiale : une ardoise de 55 800 000 000 000 de dollars américains. 
    [if gte vml 1]> [endif] 


    C’est vrai, tout va mieux ! 


    J’ai donc encore une fois de plus essayé de vous informer, de vous donner des preuves irréfutables de l’ampleur du désastre à venir et j’espère qu’une prise de conscience collective est en train de naître. Un autre modèle économique est à bâtir, qui ne doit pas être celui de la Banque Mondiale ou du FMI, une constitution pour l’économie (ecce - home) car l’origine de tous les problèmes est là. Pour conclure je vous laisse méditer sur ces paroles qui résument à elles seules la façon dont les choses se passent. 

    « D’abord nous décidons quelque chose, ensuite on le lance publiquement. Ensuite nous attendons un peu et nous regardons comment ça réagit. Si cela ne fait pas scandale ou ne provoque pas d’émeutes, parce que la plupart des gens ne se sont même pas rendus compte de ce qui a été décidé, nous continuons, pas à pas, jusqu’à ce qu’aucun retour ne soit possible... ». Premier ministre, ministre des finances luxembourgeois, gouverneur de la Banque mondiale de 1989 à 1995 ancien gouverneur de la BERD et du FMI président actuel de l'Eurogroupe. Jean-Claude Juncker dans une interview Der Spiegel n°52/1999 p136 : Wikipedia ou Democratie . Nu - Witte Werf januari 2000


    votre commentaire
  • Jeudi 06 Août 2009

    Le message de félicitations du secrétaire général des Nations unis au président Ahmadinejad 

    sources :

    alterinfo 

    http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-97/0908064150142255.htm 

    L
    a porte parole du secrétaire général des Nations unis a annoncé mercredi que Ban Ki-moon a félicité Mahmoud Ahmadinejad à l'occasion de sa réélection.

    Michèle Montas a déclaré aux journalistes que le message de félicitations du secrétaire général des Nations Unis sera envoyé à Mahmoud Ahmadinejad après les cérémonies de prestation de serment organisées devant le parlement iranien.


    La porte parole des Nations Unis a précisé que le message pour le nouveau mandat de quatre ans du président iranien doit être approuvé par le secrétaire général des Nations Unis conformément à la procédure habituelle en vigueur pour tous les chefs d’Etat.


    Michèle Montas a ajouté que ce message sera adressé dans la journée au président iranien.


    Le secrétaire général des Nations unis a choisi d’adresser ce message de félicitations en dépit des efforts de certaines personnes anti révolutionnaires qui souhaitaient voir Ban Ki-moon prendre position contre les glorieuses élections du 12 juin dernier

    Le président de la République Islamique d’Iran a prêté serment mercredi matin devant le parlement iranien pour un second mandat de quatre ans en présence du chef du pouvoir judiciaire et des membres du corps des Gardiens de la constitution.

    Cent neuf ambassadeurs et représentants politiques présents à l’investiture de Mahmoud Ahmadinejad


    Quelques cent neuf ambassadeurs et représentants politiques de différents pays en poste à Téhéran étaient présents aux cérémonies de prestation de serment du président iranien pour un deuxième mandat de quatre ans.

    Cent neuf ambassadeurs et représentants politiques présents à l’investiture de Mahmoud Ahmadinejad
    Quelques cent neuf ambassadeurs et représentants politiques de différents pays en poste à Téhéran étaient présents aux cérémonies de prestation de serment du président iranien pour un deuxième mandat de quatre ans.
    Selon notre correspondant au parlement iranien, l’ambassadeur de la France de la Suède, de l’Ukraine, de la Bélarussie, de la Russie, de l’Espagne, de la Pologne, de la Corée du Sud, de la Turquie, de Cuba, d’Oman, d’Azerbaïdjan, d’Australie, du Japon, de la Chine, de l’Inde, de l’Indonésie, des Comores ont participé entre autres aux cérémonies d'investiture du président Mahmoud Ahmadinejad, à Téhéran.

    L’ambassadeur de Palestine était présent également à ces cérémonies.

    L'Emir du Koweït a felicité le président Ahmadinejad

     


    L'Emir du Koweït, Cheikh Sabah al-Hamed al-Jaber al-Sabah a présenté ses félicitations à Mahmoud Ahmadinejad l'occasion de son second mandat présidentiel.

    Mercredi, dans un message adressé au président iranien, l'Emir du Koweït a souhaité que les bonnes relations prévalant entre l'Iran et le Koweït se renforcent, lors de ce nouveau mandat.

    Le prince héritier et le premier ministre du Koweït ont, aussi, félicité, dans des messages respectifs, Mahmoud Ahmadinejad, à l'occasion de sa prise de fonction officielle qui entérine un second mandat présidentiel de quatre ans.

    Le président de la République Islamique d’Iran a prêté serment mercredi matin devant le parlement iranien pour un second mandat de quatre ans en présence du chef du pouvoir judiciaire et des membres du corps des Gardiens de la constitution.

    Quelques cent neuf ambassadeurs et représentants politiques de différents pays en poste à Téhéran étaient présents aux cérémonies de prestation de serment du président iranien pour un deuxième mandat de quatre ans.


    votre commentaire
  •  

    Réchauffement ou refroidissement planétaire ? ou alarmisme primaire ? Taxe carbone et quoi encore ? taxe mon oxygene aussi , taxe mon soleil, taxe mon bronzage connard!

    Et dire que les gens ne s’indignent même pas des propositions de M. ROCARD !!! Bientot on va vous taxer sur votre droit a l’existence MERDE, REVEILLEZ VOUS QUOI!

    Halte à la dérive… le mensonge du carbone!!!

    http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/06/10/rocard-la-taxe-carbone-c-est-mon-combat-depuis-20-ans.html 

    Réchauffement ou refroidissement planétaire ? ou alarmisme primaire ?

    Regardez cette etude qui existe!

    source:

    Global Research, Dr David Evans, 23 juillet 2009

    Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

    Dernièrement, le sénateur Steve Fielding a demandé à Penny Wong, ministre australien du Changement Climatique, en quoi les émissions humaines pourraient-elles êtres responsables du réchauffement planétaire, puisque la température de l’air est passée par son apogée en 1998, et qu’une tendance au refroidissement a démarré en 2002, alors que le niveau de dioxyde de carbone a augmenté de cinq pour cent depuis 1998. Je fus l’un des quatre scientifiques indépendants choisis par Fielding pour l’accompagner lors de sa visite au ministre.

    Le conseiller du ministre nous a dit en substance que les tendances à court terme de la température de l’air ne sont pas pertinentes, et de nous focaliser plutôt sur l’augmentation rapide de la chaleur emmagasinée par les océans :


    Figure 1 : Le graphique de Wong

    C’est la nouvelle tendance de l’alarmisme climatique. Auparavant, le réchauffement planétaire avait toujours été mesuré à la température de l’air. Mais les données de la température de l’air collectées par satellite indiquent toutes une légère tendance à la baisse depuis 2002. Les thermomètres terrestres privilégiés par les alarmistes montraient un réchauffement jusqu’à 2006, mais ils montrent depuis lors la venue d’une tendance au refroidissement.

    (On ne peut faire confiance aux thermomètres terrestres, car, même aux États-Unis, 89 pour cent d’entre eux ne respectent pas les directives d’implantation disant qu’ils doivent être à plus de 30 mètres de toute source de chaleur artificielle irradiante ou réfléchissante, et leurs données sont toujours « corrigées. »)

    Les températures océaniques n’ont pas été mesurées convenablement avant mi-2003, au moment où le réseau Argo est devenu opérationnel.

    Avant Argo, les températures océaniques étaient mesurées avec des bathythermographes non récupérables (XBT), des sondes jetables, tirées dans l’eau à l’aide d’une arme depuis un navire le long des principales routes maritimes commerciales. La couverture géographique des océans du globe était médiocre, les XBT n’allant pas aussi profond que les sondes Argo, et leurs données sont bien moins précises.

    Le réseau Argo est composé de plus de 3.000 petites sondes automatisées à la dérive, flottant autour de tous les océans du monde. Les sondes Argo plongent à 1.000 mètres ou plus, enregistrent la température, puis remontent pour envoyer la mesure par radio.

    Figure 2 : Le réseau de flotteurs Argo mesure la température de tous les océans.


    Figure 3 : Le flotteur Argo descend à sa profondeur de croisière, dérive pendant quelques jours, remonte tout en enregistrant la température, puis transmet ses données aux satellites.


    Les données Argo montrent que les océans ont une légère tendance à se refroidir depuis au moins fin-2004, et peut-être dès mi-2003, quand le réseau Argo a démarré.

    Figure 4 : La chaleur emmagasinée par les océans entre mi-2003 et début 2008, telle que l’a mesurée le réseau Argo entre 0 et 700 mètres. Il y a des fluctuations saisonnières, car les océans occupent essentiellement l’hémisphère sud, mais la tendance peut être évaluée à partir des hauts et bas. (Ceci montre des données corrigées, après que les données de certains instruments préjugées froides aient été supprimées. Les résultats initiaux d’Argo montraient un fort refroidissement.)


    Josh Willis, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, en charge des données Argo, a déclaré en mars 2008 : « Il y a eu un très léger refroidissement, mais rien de vraiment significatif. »

    Les données océaniques, sur lesquelles s’appuient les alarmistes pour fonder leur tendance au réchauffement, proviennent toutes des XBT, d’avant Argo. Depuis que nous mesurons les températures océaniques convenablement, le réchauffement a disparu. Et, comme par hasard, il a disparu juste au moment où nous avons commencé à le mesurer correctement ! Avez-vous remarqué à quel point est visible l’augmentation de la chaleur interne des océans de 2004 à 2006, ci-dessus sur le graphique du ministre, alors que les données Argo montrent une tendance au refroidissement ? Il y a-là un problème.

    Les données Argo sont extraordinairement difficiles à trouver sur Internet. Il n’existe aucun site officiel ou non officiel indiquant les dernières températures océaniques. En gros, la seule façon d’obtenir ces données, c’est de les demander à Josh Willis (ci-dessus). Le graphique ci-dessus vient de Craig Loehle. Il a obtenu les données auprès de Willis, les a analysées, et a mis les résultats dans un document évalué par les pairs sur Internet. Compte tenu de l’importance de la température océanique, ne trouvez-vous pas cela extraordinaire ?

    Si les données Argo montraient une tendance au réchauffement, ne pensez-vous pas qu’on leur ferait une publicité à n’en plus finir ?

    Que se passe-t-il donc ? Nos meilleures données, celles des satellites et d’Argo, indiquent à la fois que l’air et les océans ne se sont pas réchauffés depuis au moins cinq ans déjà. À court terme, certains dynamiques refroidissantes dominent le réchauffement dû aux émissions humaines.

    Examinons la tendance à long terme. La période médiévale chaude, autour des années 1000 à 1300, fut un peu plus chaude qu’aujourd’hui : des récoltes poussaient au Groenland, et il y avait aux quatre coins du monde de nombreux indices d’une chaleur plus grande au cours de cette période. Cela occasionna un froid plus rigoureux lors d’une petite période glaciaire de 1400 à 1800 : en Europe, les animaux mourraient de froid, même dans les étables, et la Tamise gela chaque hiver à Londres (la dernière fois qu’elle gela fut en 1804).

    La température de l’air mondiale a augmenté à un rythme régulier de 0,5°C par siècle depuis en gros 1750, quand le monde s’est relevé de la petite période glaciaire.


    Figure 5 : Les données valables sur la température mondiale de l’air ne remontent qu’à 1880. Cette analyse d’une tendance régulière à la hausse et les oscillations sont simplement une observation empirique du Dr Syun Akasofu. Le GIEC (ou IPCC) a largement médiatisé ses prévisions de 2001.

    Par-dessus cette tendance générale, il y a des oscillations qui durent environ 30 ans dans chaque sens :

    - de 1882 à 1910, refroidissement

    - de 1910 à 1944, réchauffement

    - de 1944 à 1975, refroidissement

    - de 1975 à 2001, réchauffement

    En 2009, nous sommes là où pointe la flèche verte dans la figure 5, avec la température se stabilisant et commençant à diminuer légèrement. Ce modèle suggère que le monde est entré dans une période de refroidissement jusqu’aux environs de 2030.

    La tendance à long terme suggère que le réchauffement de la dernière période (1975-2001) était identique au précédent (1910-1944), et que, quand les effets de la petite période glaciaire cesseront enfin, la température redeviendra comme lors de la période chaude médiévale (qui était aussi celle qui prévalait durant l’optimum romain, et avant cela lors de l’optimum Holocène).

    Et l’influence humaine ? Les émissions humaines de CO2 étaient pratiquement inexistantes avant 1850 et furent négligeables jusque après 1945 par rapport au taux actuel.

    Il est bon de garder à l’esprit qu’aucune preuve concrète ne montre que le dioxyde de carbone est la cause principale du dernier réchauffement [*], ce n’est qu’une hypothèse, et le calcul de la montée future de la température provient en majorité du réchauffement d’une fausse remontée de vapeur d’eau pour laquelle il n’existe que des preuves contraires.

    Le Dr David Evans a travaillé pour l’Australian Greenhouse Office de 1999 à 2005, pour construire le modèle de comptabilisation du carbone que l’Australie utilise pour suivre le carbone dans sa biosphère, aux fins du Protocole de Kyoto. Il est mathématicien et ingénieur, avec six diplômes universitaires, dont un doctorat de l’Université de Stanford.

    Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14504
    Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

    * Ndt : Surtout que nous savons que, contrairement à ce que montrent les données pipées du GIEC, le CO2 n’a pas vraiment augmenté, mais est plutôt sujet à des variations dues sans doute à des causes naturelles, comme le volcanisme. Voir « Avant l’ère industrielle, le taux de CO2 était à peu près le même qu’aujourd’hui. Pourquoi nous raconter le contraire ? »

    si pas disponible voir screen!:

    http://nervyoko.blogvie.com/files/2009/07/image1.jpg

    http://nervyoko.blogvie.com/files/2009/07/image2.jpg

    http://nervyoko.blogvie.com/files/2009/07/image3.jpg

    ----------------------------------

    Compléments en video : Le CO2 n'y est pour rien!

     


    votre commentaire
  • il nous l'a mis profond le "Bush"

     Informons nous de façon active, recherchons l’information! Ne subissez pas les désinformations pauvres et partiales des médias, ne restez pas planté devant votre télé!!!

    Les Médias sont les instruments d’une pensée unique propagandiste, avec du matraquage mental en nous inondant d’images , qui nous poussent à Consommer d’avantage, qui nous rendent Dociles, qui nous Pervertissent avec toujours plus de jolies filles sexy presque toujours nues, qui nous rendent Insensibles face à l’horreur et à la violence et qui nous rendent PLUS CON! Je suis désolé, je ne vais pas nous ménager la réalité! C’est la connerie hypnotique de la télévision, un meuble, un outil de communication, qui nous asservi en nous imposant des émissions de plus en plus connes : télé-poubelle télé-réalité ; des journaux télévisés qui imposent une vision partielle et partiale, en plus des mensonges “ces torchons du 20h”, ces torchons de la presse quotidienne, les magazines “peoples”(rien de plus con :/ ) nous fabriquent notre quotidien.

    Alors ouvrez les yeux, sortez de chez vous et croyez à ce que vous voyez et à ce que vous ressentez! Demandez vous aussi à qui appartiennent ces médias, je parle des vrais patrons.

    Ne pas croire ce que les Médias vous demandent de croire, c’est le début du désintox. 


    votre commentaire
  • Ils ont que ce mot à la “Bush” the New World Order. Comme si un nouvel ordre mondial allait permettre aux gens de mieux vivre !

     A trop globaliser, nous perdons les cultures humaines (pas l’humanisme qui ne signifie plus rien aujourd’hui, avec exemple a l’appui “M.Kouchner et son humanisme”).

    En perdant l’identité culturelle et les références de notre enfance, la globalisation va faire de nous “du bétail humain”, la référence des hommes n’étant déjà plus individuel, mais global, le sens du “LOT” prends tout son sens.

    Quand vous visionnez des vidéos de masse humaine en transition “Travail-Mange-Dodo” l’effrayante vérité nous sautes aux yeux : le bétail, l’inconscience humaine, les chaînes de la servitude ne sont pas d’ordre physique, mais mentale.

    L’illusion de la survie par l’argent, à la gloire de l’argent, “l’appat du gain”, mais un gain au profit de qui ? Celui qui fait son trajet quotidien du Travail-Mange-Dodo ? Ou bien celui qui possède la société ?

    The New World Order comme ils disent, va faire comme les autres cultures : asservir l’homme de base au profit du dirigeant, comme toutes sociétés, elle est créée par les dirigeants de ce monde débile où la servitude quotidienne n’est quasiment jamais contestée. Pourquoi doit-on vivre pour une illusion de richesse “ARGENT” ? Le NWO montre combien les politiques sont pourris jusqu’à l’os, il suffit de les écouter, “nouvel ordre mondial” nwo en boucle ça devient une obsession.

    Les politiciens sont tellement conditionnés par l’argent aussi qu’ils écoutent des Lobbystes qui les financent: AIPAC, CRIF… mais pas seulement, il y en a plein,pour agir, faire la guerre!

    Obama n’est qu’un serviteur,ça me fait de la peine de le dire, mais helas c’est la cruelle réalité.

    Notre, votre, le président français Sarkozy aussi n’est qu’une marionnette , il ne faut pas se leurrer quand il vient en Israel pour “prêter serment” au nom du peuple Français… renseignez-vous un peu vous même , cherchez, il y a plein de videos, je ne vais pas travailler tout seul non plus :o)

     

    Ce pouvoir qui nous domine n’est qu’une illusion au final, ceux qui nous gouvernent réellement ce sont bien ces gens , cette “ELITE” ultras riches qui “Ordonne-suggere” aux politiques. La Démocratie est devenue une douce dictature d’illusion. Je vous parle d’élite là, mais si vous saviez seulement que cette Elite fomente des projets de folies tellement inhumains, tellement honteux, à coté de cela, la 1ère et la 2ème guerre mondiale c’est “peace and love” . Je vous montrerais ces quelques projets plus tard, dans des articles séparés. Vous pouvez me prendre pour un fou! D’ailleurs je me le demande, c’est tellement inhumain! Mais il faut savoir que dans ce cas, nous sommes nombreux à être dingues. Je rappelle, ici, je n’appartient à aucune secte, ni groupement politique, ni anti-sémite, ni négationniste, ni musulman, je suis juste un Français moyen, de la base si vous voulez. Mais qui, pour son malheur peut être, a ouvert juste un instant les yeux et découvre comme beaucoup, ces symboles, ces signes, ces endroits quotidiens tellement présents, que l’on croit innocents et jolis mais pourtants tellement machiavéliques et horribles dans la continuité de leur horreur.

    Notre servitude n’a pas de sens, le troupeau travaille, l’élite se délecte, les gardiens de ce bétail ne sont ils pas nos politiciens ?

    Quand le “troupeau” se réveillera, la découverte va faire très mal! La conscience est douloureuse, la vérité fait “peur”, mais je trouve que cette “peur” est saine et salvatrice.

    Ce qui est génial, c’est que cette “ELITE” ne vit pas plus que le bétail, ils meurent comme tout le monde! N’est ce pas ironique de mourir comme n’importe qui pour une “ELITE” soit disant supérieur ? La mort ne justifie pas l’”ELITE”, riche ou pauvre, intelligent ou sot, l’élite n’est pas au dessus du lot finalement face à la mort, l’élite mourra comme le clochard, le bétail, je trouve ça réjouissant, rassurant.

    Le nouvel ordre mondiale s’en fout de votre vie, de vos labeurs, de vos envies. Les élites qui dirigent le monde ne veulent pas votre bien mais vos biens, votre santé, votre intégrité, votre liberté, votre argent !Ils veulent le pouvoir, même s’ils l’ont déjà ils en veulent encore plus. C’est pour ça que tout ce qu’ils entreprennent est dangereux. C’est pour ça qu’ils veulent absolument cet ordre mondial.

    Bienvenu au nouvel ordre mondial, quelle blague !!!


    votre commentaire