• Nucléaire: Ahmadinejad propose une rencontre entre experts étrangers et iraniens

     

    Nucléaire: Ahmadinejad propose une rencontre entre experts étrangers et iraniens

    source : alterinfo

     

     

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a proposé une rencontre entre des experts nucléaires étrangers et iraniens, un geste destiné à ôter toute suspicion sur le programme nucléaire iranien. 

    "Pourquoi ne pas simplement les laisser s'asseoir et discuter pour voir à quoi ils peuvent aboutir? Je pense que ce serait une bonne chose", a déclaré le président iranien, mercredi, à Newsweek et au Washington Post.

    "C'est une proposition très solide qui constituerait une bonne occasion de commencer" à établir un lien de confiance entre les Etats-Unis et l'Iran.

    M. Ahmadinejad a précisé que cette offre serait formulée par un haut diplomate iranien lors de la réunion prévue le 1er octobre à Genève avec les six pays chargés du dossier nucléaire iranien (Allemagne, Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni).

    M. Ahmadinejad a également déclaré que l'Iran proposerait d'acheter aux Américains l'uranium enrichi dont il a besoin au niveau médical.

    Réagissant à cette offre l'analyste Jacqueline Shire, du centre de réflexion Isis, a considéré que "cela témoigne d'une nouvelle approche".

    Cette demande "permet à l'Iran d'invoquer un usage humanitaire du nucléaire", ajoute Jacqueline Shire, qui explique que "c'est un calcul habile vis-à-vis de l'opinion internationale".

    Entre-temps, les Etats-Unis ont accueilli prudemment la nouvelle offre du président Ahmadinejad, sans la commenter sur le fond.

    "Si l'Iran a des propositions constructives pour répondre aux inquiétudes de la communauté internationale sur son programme nucléaire, il dispose de canaux diplomatiques pour le faire", a estimé Philip Crowley, principal porte-parole du département d'Etat.

    "Nous sommes prêts à examiner les propositions constructives, mais nous attendons aussi une réponse à notre grave inquiétude sur la nature de leur programme nucléaire", a déclaré un peu plus tard Ian Kelly, un autre porte-parole.

    De son côté, le diplomate en chef de l'Union européenne, Javier Solana, a estimé que cette proposition "n'est pas un offre".

    "Nous sommes prêts à parler de tout, pour autant que nous ayons la garantie que l'Iran n'a pas un programme (nucléaire) menant à quelque chose d'incompatible avec le Traité de non-prolifération", a-t-il ajouté à l'ONU.

    Les autres représentants des Six se sont abstenus jeudi de commenter l'initiative iranienne.


    http://www.almanar.com.lb

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :