• LE RAPPORT DE L'ONU EMBARASSE L'ETAT HEBREU : Israël cherche une parade

    LE RAPPORT DE L'ONU EMBARASSE L'ETAT HEBREU : Israël cherche une parade

    source : Alterinfo

    Le rapport Goldstone sur les massacres de Palestiniens dans la bande de Ghaza lors de l’agression de décembre-janvier met mal à l’aise et sur la défensive l’Etat hébreu.

    faridM@alterinfo.net Vendredi 02 Octobre 2009

     

    Embarrassé, Israël cherche une parade diplomatico-judiciaire aux pressions internationales déclenchées par le rapport très critique de la commission onusienne du juge Richard Goldstone, l’accusant de «crimes de guerre» durant son offensive dans la bande de Ghaza fin 2008.

    Selon un haut responsable israélien, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a procédé hier à des consultations ministérielles sur la création d’une commission d’enquête israélienne indépendante sur le conflit de Ghaza. M.Netanyahu pourrait proposer de créer cette commission aujourd’hui à l’occasion d’une réunion du cabinet, a précisé la radio publique.

    Interrogé par l’AFP, Mark Regev, le porte-parole de M.Netanyahu, n’a ni démenti ni confirmé ces informations. Le ministre des Affaires sociales, Yitzhak Herzog, a pour sa part suggéré de mettre sur pied une instance chargée de traiter des conséquences juridiques internationales du rapport Goldstone. «Les acteurs et les règles du jeu ont changé. Il faut créer un organisme étatique qui puisse gérer les effets du rapport Goldstone qui nous plonge dans une situation nouvelle au niveau international», a-t-il affirmé à la radio.

    M.Herzog a accompagné mardi le ministre de la Défense Ehud Barak en Grande-Bretagne où ce dernier a été menacé d’arrestation à la suite d’une requête d’un groupe d’avocats représentant des Palestiniens devant le tribunal de Westminster à Londres. La requête a été rejetée. M.Barak était ministre de la Défense au moment de l’offensive israélienne contre la bande de Ghaza, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009, qui a fait plus de 1400 morts palestiniens, selon des sources médicales palestiniennes.

    «N’importe quel Palestinien peut porter, n’importe où dans le monde, des accusations à tort et à travers contre nous. Il est temps que le bureau du Premier ministre, les ministères de la Justice, de la Défense et des Affaires étrangères s’entendent pour prendre les devants», a plaidé le ministre du Commerce et de l’Industrie, Binyamin Ben Eliezer. «Le juge Goldstone a fixé les risques auxquels Israël est exposé en demandant que son rapport soit transmis au Conseil de sécurité de l’ONU, qui pourrait ensuite le confier à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye», a expliqué Ruth Lapidot, professeur de droit à l’Université hébraïque de Jérusalem.

    «Si le rapport est effectivement transmis au Conseil de sécurité, Israël n’aura alors pas d’autre recours que de compter sur le veto d’un des Etats membres de cette instance», a-t-elle souligné. Selon le professeur Lapidot, Israël devra par ailleurs tenter de convaincre les pays étrangers de renoncer à poursuivre ses ressortissants non protégés par l’immunité diplomatique. Elle a spécifiquement mentionné la Grande-Bretagne, l’Espagne et la Belgique qui défendent le principe de compétence universelle. Pour Mme Lapidot, le meilleur moyen pour Israël de couper court à une éventuelle vague de procès intentés à l’étranger contre ses ressortissants, serait de créer une commission d’enquête indépendante. «Ce serait le parfait antidote, lavant Israël de toute responsabilité en tant qu’Etat pour d’éventuelles bavures graves commises à titre individuel par des militaires à Ghaza», renchérit Roland Roth, expert israélien en droit public. Pour le juriste Ouriel Reichman, Israël «serait ainsi en mesure non seulement d’assurer son droit à l’autodéfense contre le terrorisme mais aussi le respect des règles éthiques de la guerre et de la morale juive». R.I L'Expressiondz.com Algerie 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :