• Georges Mitchell s'oppose à l'unité Palestinienne

    Georges Mitchell s'oppose à l'unité Palestinienne

    source : Alterinfo

    Mardi 13 Octobre 2009

     

     

    Les Etats-Unis ont exprimé leur opposition à l’initiative Égyptienne de réconcilier les différentes factions Palestiniennes. 

    Il a été rapporté ce Mardi que l'envoyé spécial des USA pour le Moyen-Orient, George Mitchell, a dit Samedi au chef des renseignements Egyptiens, Omar Suleiman, que le plan proposé pour aplanir les différences entre le Fatah et le Hamas sape les négociations Palestiniennes avec Israël et doit être arrêté.

    Washington a spécifié que tout accord de réconciliation doit inclure la reconnaissance d'Israël en tant qu’ « Etat juif », une condition fortement rejetée par les factions palestiniennes, y compris par le Fatah et le Hamas.

    Le gouvernement démocratiquement élu du Hamas à Gaza et le chef de l’Autorité Palestinienne du Fatah, Mahmoud Abbas, qui sont divisés depuis 2007, devaient conclure l'accord de réconciliation proposé par l’Égypte dans le courant du mois.

    Mais les relations entre les deux factions ont connu un nouvel accrochage suite à la décision controversée d'Abbas de retirer son soutien à la motion qui pourrait amener les hauts fonctionnaires Israéliens devant le Tribunal Pénal International pour les crimes de guerre commis en Décembre dernier à Gaza.

    Le Hamas maintient que l'Autorité Palestinienne a trahi les victimes de la guerre de trois semaines, en se pliant aux pressions Américaines et Israéliennes et appelle à reporter la signature de l'accord avec le Fatah.

    Certains hauts fonctionnaires du Hamas pensent que la décision de l’Autorité Palestinienne prouve les allégations, que le gouvernement soutenu par l’Occident de Mahmoud Abbas, a collaboré avec Tel Aviv pendant son offensive sur Gaza, qui a couté la vie à quelques 1.400 Palestiniens.

    Le Ministre des Affaires Etrangères Egyptien, Ahmed Abul Gheit, a également critiqué Abbas pour sa décision, disant que sa décision prouve qu'il ne se préoccupe pas de l'unité parmi les factions palestiniennes.

    Le Fatah, qui dirige la Cisjordanie, a déjà donné son accord à la proposition Egyptienne, qui appelle à la formation d'un comité consultatif pour superviser la sécurité de Gaza et pour la libération des prisonniers politiques. L'initiative appelle aussi à tenir des élections présidentielles et parlementaires en 2010.

    Traduction Alter Info


    http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=108542&sectionid=351020202


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :