• Déclarations de Lyndon LaRouche / Le cas Obama : équivalent à un acte de trahison

    Déclarations de Lyndon LaRouche /
    Le cas Obama : équivalent à un acte de trahison

    7 janvier 2010 - 23:33

    source :http://www.solidariteetprogres.org/article6192.html 

    par Lyndon H. LaRouche, Jr.
    le 4 janvier 2010

    Je pose publiquement, ici et maintenant, les questions cruciales et existentielles du moment.



    Quoi que le Président Obama pense être en train de faire, nous en sommes arrivés au point où sa conduite des affaires sur la soi-disant « réforme de la santé » doit être condamné comme un acte de trahison. Ceci revient à dire que ses actions actuelles équivalent à une volonté de détruire nos Etats-Unis, pour le compte des intérêts de l’ennemi manifeste de notre Constitution : la monarchie britannique.

    Comme on l’a vu dans les clauses monstrueuses inscrites dans ce projet de réforme adopté par le Sénat, le Président Obama et ses complices ont fait passer des lois absolument anti-constitutionnelles qui, si elles sont mises en application, se transformeront en une politique nationale de meurtre de masse contre nos concitoyens. Un très grand nombre d’Américains pourraient mourir arbitrairement avant qu’un processus de nullification en bonne et due forme contre ces lois implicitement criminelles puisse intervenir.

    Les preuves en présence montrent que l’intention de cette monarchie est de réduire la population mondiale d’environ 6,7 milliards d’âmes à moins de 2 milliards.

    Déjà, comme on le voit avec le degré atteint par la campagne anti-chinoise menée actuellement, l’intention manifeste de la monarchie britannique est de détruire un à un les principaux Etats-Nation, avant tout les Etats-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde, dont l’existence est devenue un sérieux obstacle à son projet de crime à grande échelle contre l’humanité, dépassant de loin les crimes perpétrés par la tyrannie d’Adolf Hitler.

    Ceux qui devraient être conscients de cela et qui seraient en position de résister à une telle menée immorale contre notre constitution, doivent bien comprendre qu’ils seront probablement tenus pour responsables de ce qu’ils laissent s’installer. Au point où nous en sommes, les actes et les motifs exprimés par le Président Obama donnent plus de raisons qu’il n’en faut pour une destitution.

    Le temps du blabla et du pinaillage est terminé pour ceux qui devraient être nos compatriotes. Notre république est sous le coup d’une menace existentielle émanant des actes du Président et de ses intentions proférées. Quelqu’un se devait de le dire publiquement, je le fais donc.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :