• Clinton: Le Yemen, une menace régionale et mondiale (plus simple de dire : ingérence Américaine illégitime!)

    Clinton: Le Yemen, une menace régionale et mondiale, (plus simple de dire : ingérence américaine illégitime !)

     

    Alors que  Pour les Yéménites, Al qaeda n'est pas une prioritée majeure ! 

    Mardi 5 Janvier 2010

    source: http://www.alterinfo.net/Clinton-Le-Yemen,-une-menace-regionale-et-mondiale_a41066.html 

     

     Le Secrétaire d'Etat US, Hillary Clinton, a déclaré que l'insécurité au Yémen est une menace régionale et globale, étant donné que la Maison Blanche prépare le terrain pour une nouvelle guerre dans la région.  

    Traduction de l'article original Press TV: "Clinton: Yemen threatens region, world"

    « L'instabilité au Yémen est une menace pour la stabilité régionale et même pour la stabilité globale, » a indiqué Clinton aux journalistes après s’être entretenue Lundi avec le Premier Ministre Qatari, Sheikh Hamad bin Jassem bin Jabr al-Thani.

    « Et nous savons que c'est un ensemble de défis difficiles, mais ils doivent être adressés, » a-t-elle ajouté.

    Elle a également indiqué que Washington travaillait étroitement avec ses alliés pour décider « du meilleure moyen à mettre en œuvre » pour aborder les problèmes de sécurité.

    Clinton a déclaré que le gouvernement Yéménite a dû prendre des mesures pour restaurer la stabilité ou sinon risquer de perdre l'appui de l’Occident.

    Citant les avertissements concernant l’éventualité d’une attaque venant d'un groupe lié à Al-Qaeda, Washington a fermé son ambassade à Sana'a Dimanche, avant de la rouvrir Mardi.

    Après que les USA ont fermés leur ambassade, la Grande-Bretagne et plus tard la France en ont fait de même. Le Japon a également décidé de suspendre les services consulaires de son ambassade.

    Le Foreign Office Britannique a cependant nié que la fermeture de son ambassade était liée à cette menace, disant qu'il n’était pas au courant de cet avertissement.

    En réponse aux propos occidentaux, le Ministre des Affaires Etrangères Yéménite, Abu Bakr Al-Kurbi, a rejeté toute comparaison entre son pays et l’Afghanistan en tant que terre d’asile pour Al-Qaeda.

    « Le Yémen est capable de faire face à ces groupes, mais il a besoin d'une aide internationale pour former et entrainer des unités anti-terroristes mais aussi d’une aide économique, puisque le problème a également une dimension économique, » a déclaré Kurbi aux journalistes lors de sa visite à Doha.

    Ceci alors que des discussions internationales sur la sécurité et le développement de la situation au Yémen, le pays le plus pauvre de la péninsule Arabique, sont prévues pour le mois prochain.

    Après le Pakistan, le Sud du Yémen est vu comme le premier bastion des militants d'Al-Qaeda, un asile sûr dont ils se servent pour organiser et former plus de recrues.

    En dépit des appels apparents des USA pour l’éradication d'Al-Qaeda, des allégations ont été faites que Washington aurait transféré des « centaines » de membres d'Al-Qaeda de différentes nationalités au Yémen après les avoir libéré des prisons en Arabie Saoudite et à Guantanamo.

    Les médias Arabes qui ont diffusé ces propos, telles que Al-Minbar, écrivent que les USA transfèrent des membres d'Al-Qaeda au Yémen pour qu’ils soient recrutés dans l'armée Yéménite afin de cibler les combattants Shiite de la communauté Houthi dans les parties nord du pays ou pour les utiliser comme prétexte au déploiement de leurs forces au Yémen.

    Un moment après que ces accusations aient été diffusées, les USA se sont engagé dans une action militaire directe au Yémen, mais les allégations de recruter Al-Qaeda pour l'armée Yéménite doivent encore être prouvés.

    Les speculations disent que l'ancien candidat à la présidentielle US, John McCain, a fait une telle proposition alors qu’il visitait le Yémen en Août 2009.

    Les médias rapportent qu’il s’est embarqué dans ce voyage après que plusieurs discussions à huis clos aient été tenues au Congrès Américain au sujet du Yémen.

    Les allégations comme quoi les USA transfèrent secrètement des membres d'Al-Qaeda au Yémen pourraient expliquer pourquoi il est dit que le Nigérien, qui a été arrêté et inculpé pour avoir tenté de faire sauter l'avion transatlantique le 25 Décembre, aurait des liens avec les militants au Yémen.


    Umar Farouk Abdulmutallab, 23 ans, est supposé avoir admis poursuivre une formation donné par un fabricant de bombe d'Al-Qaeda au Yémen, pour une effectuer une mission sur le vol de la Northwest Airlines décollant d’Amsterdam vers Detroit.

    L'Ouest, USA en tête, semble paver le terrain pour intervenir dans les affaires internes du Yémen sous prétexte d'ouvrir un soi disant front contre Al-Qaeda dans le pays.

    Le developpement vient plus de huit ans après que l'ancien Président des Etats-Unis, George W. Bush, a ordonné l'invasion de l'Afghanistan.
    L'opération était censée avoir pour objectif de supprimer le militantisme et d'arrêter les principaux chefs militants, y compris Oussama Ben Laden.

    Selon les chiffres de l'ONU, les civils afghans ont été les principales victimes de cette guerre controversée.

    Il s'avère que Washington a besoin de prouver que l'Ouest est peu sûr et sous la menace de soi-disant groupes terroristes comme Al-Qaeda pour légitimer ses guerres, puisque de telles entités sont simplement le produit de la machine médiatique de l'Ouest.

    article original:http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=115378&sectionid=351020206

    Alors que  Pour les Yéménites, Al qaeda n'est pas une prioritée majeure ! http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/01/06/pour-le-regime-yemenite-al-qaida-ne-constitue-pas-la-principale-menace_1287952_3218.html#ens_id=1262453

    ********************************

    N'oubliez pas une chose... Mme Clinton reçoit ses ordres du CFR

    Nervyoko

    ********************************


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :