• Climat : Meadows annonce les objectifs, pas plus de 2 milliards d’humains 12 décembre 2009 - 23:46

    Climat : Meadows annonce les objectifs, pas plus de 2 milliards d’humains 
    12 décembre 2009 - 23:46

    source: solidarité&progres

     

    Brèves /
    Climat : Meadows annonce les objectifs, pas plus de 2 milliards d’humains
    12 décembre 2009 - 23:46

    12 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Alors qu’à Copenhague le lobby anti-population peine à pousser les nations au suicide, l’un de ses plus loyaux valets, l’expert en ingénierie sociale du MIT, Dennis Meadows, annonce ouvertement les objectifs de la fraude du réchauffement climatique : réduire la population mondiale à 2 milliards d’individus. Meadows joua un rôle fondamental au commencement de cette propagande malthusienne, puisqu’il est le co-auteur du rapport du Club de Rome Halte à la croissance de 1972 (plus justement surnommé Halte à l’intelligence). [*]

    « Nous devons apprendre à vivre une vie remplie avec le niveau d’émissions de CO2 de l’Afghanistan », explique Meadows dans une interview publiée le 9 décembre sur le site de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. « Est-ce possible avec 9 milliards de personnes sur cette planète ? » lui demande l’interviewer. « Non, réplique-t-il, même 7 milliards c’est trop pour cette planète. (…) Si tout le monde est autorisé à pouvoir pleinement se déplacer, se nourrir et s’auto-développer, c’est 1 à 2 milliards. » Lorsqu’on lui demande comment atteindre cet objectif, le gourou de l’anti-population n’a pas le courage d’aller au bout de sa pensée, en expliquant qu’il est une personne éthique et ne ferait jamais de mal à une mouche. « Mais, poursuit-il, le problème c’est que notre mode de vie actuel fait directement du mal aux générations futures. »

    Un journaliste inspiré lui aurait alors rétorqué : « Non Dennis, ce sont les meurtriers comme vous qui font du mal aux générations à venir, mais nous ferons en sorte que vous soyez très vite un phénomène du passé. »


    Envoyer cet article à un ami
    Imprimer

    Copenhague : serein, le GIEC fait virer un journaliste




    source: http://www.solidariteetprogres.org/article6111.html

    Copenhague : serein, le GIEC fait virer un journaliste
    14 décembre 2009 - 15:18

    14 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Après le Climategate, est-il encore besoin de prouver que les tenants de la fraude du réchauffement climatique doivent recourir aux pires méthodes de basse police pour imposer leur thèse ? Vendredi à Copenhague, un des principaux expert du GIEC en a appelé aux gardes armés des Nations Unies pour expulser un journaliste qui l’interrogeait sur… le Climategate.

    Pendant la conférence de presse du professeur Stephen Schneider, [*] Phelim McAleer lui a demandé son opinion sur les pratiques scientifiques révélées par les emails volés de l’Université d’East Anglia, un des principaux fournisseurs du GIEC (voir ici). Immédiatement, une officielle de l’ONU a tenté de lui reprendre le micro et l’assistante de Schneider a appelé la sécurité pour faire évacuer le trouble-fête. Le garde de l’ONU a mis McAleer à l’écart puis a menacé son caméraman de lui confisquer son matériel et de l’expulser s’il continuait de filmer.

    Peu après McAleer s’est exprimé sur l’incident : « C’était une conférence de presse. Le Climategate est une affaire majeure qui touche au cœur du débat sur le réchauffement climatique puisqu’il met en cause les données et l’intégrité de nombreux scientifiques. Ces questions doivent avoir des réponses. La tentative de la part d’officiels de l’ONU et de l’assistante du professeur Schneider de me retirer le micro fut maladroite, mais la tournure des événements est devenu sinistre lorsqu’ils ont appelé un officier de sécurité armé de l’ONU pour faire taire un journaliste ». McAleer a évidemment dépose plainte auprès de l’ONU.
    http://www.dailymotion.com/video/xbgonz_reponse-armee-aux-questions-sur-le_news


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :