• Ca Y est,ça commence, la grande chute commence ! :Chômage partiel chez Renault et PSA pour ajuster les stocks / indice de l'OR décollage immédiat ! / Annulation de la réunion des ministres des fi

    Ca Y est,ça commence, la grande chute commence !

     

    Chômage partiel chez Renault et PSA pour ajuster les stocks

    source : http://www.bfmbusiness.com/toute-linfo-eco/europe-international/chômage-partiel-chez-renault-et-psa-pour-ajuster-les-stocks-959
    Publié le 25/10/2011 | 16h11 |
    Reuters

     

    PARIS (Reuters) - Renault et PSA Peugeot Citroën vont profiter des jours fériés de novembre pour mettre en place des mesures de chômage partiel dans plusieurs de leurs usines afin, disent-ils, d'écouler une partie de leurs stocks.

    Les deux constructeurs français ont fait de la maîtrise des stocks une de leurs priorités afin d'éviter de se retrouver, en cas de fléchissement de la demande, dans la même situation qu'en 2008 quand ils accumulaient des niveaux de 80 à 90 jours.

    Renault veut ramener ses stocks entre 50 et 60 jours tandis que PSA vise 60 jours de stocks à la fin de l'année, contre 76 jours fin juin.

    "Les journées non travaillées ne doivent pas être vues comme annonçant une baisse de la demande, c'est un ajustement classique à deux mois de la fin de l'année", a souligné à Reuters une porte-parole de Renault.

    Elle en veut pour preuve que Douai avait connu des fermetures plus longues en 2009 et 2010.

    "Si la demande était forte, notamment en France, on n'aurait pas besoin de réduire l'activité, on se demanderait plutôt comment approvisionner les usines", a précisé un responsable syndical du groupe au losange.

    La presse rapportait lundi et mardi que le travail à l'usine Renault de Douai (Nord), où est produit le Scenic, s'arrêterait à partir de mercredi pour près d'une semaine, tandis qu'à Sandouville (Seine-Maritime), Flins (Yvelines) et Novo Mesto (Slovénie), les équipes feraient le pont du 1er novembre.

    En revanche, les sites de Maubeuge (Nord) et de Batilly (Moselle) dont sortent respectivement les utilitaires Kangoo et Master, ne sont pas concernés par ce type de mesures.

    Contrairement au véritable chômage partiel, les équipes concernées conservent intégralement leur salaire puisque dans le secteur automobile, les "journées non travaillées" sont puisées dans un capital temps constitué lors des pics d'activité.

    MARCHÉ EUROPÉEN PLUS INCERTAIN

    PSA Peugeot Citroën a instauré de son côté des journées de chômage partiel sur plusieurs sites, et jusqu'à une semaine de fermeture pour l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) où est produite la Citroën C3.

    PSA suspendra également la production de son usine de Slovaquie à la fin du mois puis mi-novembre, une décision attribuée dans ce cas à une baisse des commandes en Europe.

    "Hormis Aulnay et Trnava (en Slovaquie), sur les autres sites il s'agit de faire du réglage fin", a expliqué un porte-parole de PSA.

    Les usines d'Aulnay et de Trnava sont toutes deux spécialisées dans les petites voitures, les plus affectées par la fin des primes à la casse. Sur le site slovaque, la 207 arrive en fin de vie puisque sa remplaçante, la 208, sera dévoilée au public dès le mois prochain.

    Le président du directoire du groupe, Philippe Varin, avait prévenu dès septembre que le marché européen était devenu plus incertain dans le climat de crise de la dette souveraine. Il avait ajouté que si rien n'apparaissait encore dans les carnets de commandes, il fallait se préparer à des temps plus difficiles.

    PSA et Renault attendent une légère rechute du marché automobile français en 2011 et en 2012, et un marché européen globalement stable sur chacune des deux années. Les deux constructeurs publieront leur chiffre d'affaires du troisième trimestre respectivement mercredi et jeudi.

    Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

    -------------------------------------------------

    L'indice de l'OR Décollage immédiat==> signification ?

    -Pas de confiance aux monnaies

    -pas de confiance de l'économie actuelle

    -la crise des banques et la crédibilité des Etats

    -Souvenez vous D'Hugo Chavez qui a nationalisé les banques du Venezuela et le RAPATRIEMENT de l'OR (c'est le plus intelligent des chefs d'Etat actuels)

    Voici le screen de l'indice de l'OR du 25/10/2001 18h50

    de bfm business : http://www.bfmbusiness.com/bourse/matiere-premiere/gold-us-dollar-xauusd

    indice_or.png

    Nerv-yoko

     ------------------------------------------------

     source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/10/25/la-reunion-des-ministres-des-finances-des-27-annulee-avant-le-sommet-sur-la-crise-de-la-dette_1593697_3214.html#ens_id=1268560

     A la Une > Europe
    La réunion des ministres des finances des 27 annulée avant le sommet sur la crise de la dette

    LEMONDE.FR avec Reuters, AFP | 25.10.11 | 16h25 • Mis à jour le 25.10.11 | 16h50

    Une réunion préparatoire des ministres européens des finances envisagée pour le mercredi 26 octobre en prélude aux sommets européens sur la crise de la dette a été annulée, a indiqué mardi un porte-parole du président du Conseil européen.

    Il n'y aura donc ni réunion préparatoire des ministres des finances de la zone euro ni réunion des ministres de l'UE avant le double sommet de mercredi : celui d'abord des chefs d'Etat et de gouvernement des 27 pays de l'Union européenne, puis celui prévu dans la foulée des dirigeants des seuls dix-sept pays de la zone euro.

    Cette réunion du conseil Ecofin avait été convoquée à la demande des pays qui ne sont pas membres de la zone euro pour accroître leur coordination avec ceux de la monnaie unique. Elle a finalement été retirée de l'agenda car certains détails des discussions n'étaient pas encore finalisés, ont indiqué plusieurs sources.

    IRRITATION

    Cette décision suscite une certaine irritation chez les dix pays de l'UE ne faisant pas partie de la zone euro, qui se sentent exclus des décisions importantes liées à la crise de la dette, selon un diplomate.

    "Les ministres des finances pourraient se rencontrer dans les prochains jours pour finaliser les décisions qui seront prises demain", a indiqué un porte-parole d'Herman Van Rompuy, qui préside les sommets de chefs d'Etat et de gouvernement.

    Ces sommets doivent permettre de définir une réponse européenne d'envergure à la crise de la dette, via une restructuration de la dette grecque, un plan de recapitalisation bancaire et la démultiplication des capacités du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

     

    ------------------------------------

    Britain at risk of falling back into recession

    source :http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/8847339/Britain-at-risk-of-falling-back-into-recession.html 

     

    By Robert Winnett, Political Editor

    6:25AM BST 25 Oct 2011

    Martin Weale, one of the members of the Bank’s Monetary Policy Committee, which sets interest rates, said that the crisis in the eurozone threatened to undermine the economic recovery in Britain.

    He indicated that British politicians were “having trouble getting to grips” with how to tackle the crisis.

    Although Mr Weale is regarded as one of the more outspoken members of the MPC, his comments indicate that the impact of the single currency turmoil may be far worse than official predictions suggest. In an interview with Channel 4 News last night, he said: “Looking at the economy at the moment I think the problems of the euro area and the knock-on consequences for our banks, for business confidence, for the way consumers feel about things are likely to prove important.

    “I certainly do think the underlying rate of growth of the economy is weak now and I wouldn’t be terribly surprised if we were to see output contract [the size of the economy shrinks] in the fourth quarter.”

    The Bank of England is predicting that growth in the economy “would be close to zero” during the final three months of the year.

     --------------------------------------------

     

    U.S. rating likely to be downgraded again: Merrill

    source : http://www.reuters.com/article/2011/10/23/us-usa-rating-merrill-idUSTRE79M2J120111023 

    (Reuters) - The United States will likely suffer the loss of its triple-A credit rating from another major rating agency by the end of this year due to concerns over the deficit, Bank of America Merrill Lynch forecasts.

    The trigger would be a likely failure by Congress to agree on a credible long-term plan to cut the U.S. deficit, the bank said in a research note published on Friday.

    A second downgrade -- either from Moody's or Fitch -- would follow Standard & Poor's downgrade in August on concerns about the government's budget deficit and rising debt burden. A second loss of the country's top credit rating would be an additional blow to the sluggish U.S. economy, Merrill said.

    "The credit rating agencies have strongly suggested that further rating cuts are likely if Congress does not come up with a credible long-run plan" to cut the deficit, Merrill's North American economist, Ethan Harris, wrote in the report.

    "Hence, we expect at least one credit downgrade in late November or early December when the super committee crashes," he added.

    The bipartisan congressional committee formed to address the deficit -- known as the "super committee" -- needs to break an impasse between Republicans and Democrats in order to reach a deal to reduce the U.S. deficit by at least $1.2 trillion by November 23.

    If a majority of the 12-member committee fails to agree on a plan, $1.2 trillion in automatic spending cuts will be triggered, beginning in 2013.

    Those automatic cuts, mostly in discretionary spending, would weigh further on a fragile U.S. economy, Merrill said. In the same report, the bank reduced its 2012 and 2013 growth forecasts for the United States to 1.8 percent and 1.4 percent, respectively.

    If there were a downgrade, it was not clear which ratings agency would move first.

    Moody's Investors Service, which has a negative outlook on the United States's Aaa rating, said it is looking at several other factors, including the results of presidential elections and the expiration of the Bush-era tax cuts late in 2012, to decide on the rating.

    "It's not that we're waiting just for this committee to decide on the rating," Steven Hess, Moody's lead analyst for the United States, told Reuters in an interview last week.

    Failure by the committee to come up with an agreement, he said, "would be negative information but it is not decisive in our view about the rating."

    To be sure, Hess did not rule out the possibility of an early move on U.S. ratings if the country's economy slips into recession. So far, however, the economic performance "is certainly not super positive but not a disaster either," he said.

    Fitch Ratings, on the other hand, still has a stable outlook on its AAA rating on the United States, meaning it is more likely to revise that outlook to negative before actually downgrading the rating.

    In its latest report on the United States, Fitch says a "negative rating action," which could be only an outlook revision, could result from a weaker-than-expected economic recovery or by failure by the bipartisan committee to reach agreement on at least $1.2 billion in deficit-reduction measures..

    (Editing by Leslie Adler)

     

    --------------------------------

    note :

     Les informations doivent avoir une source, toujours vérifier vos sources.

     Les informations , c'est à vous d'être actif, la passivité n'engendre que  l'abétisation.

     Etre actif en s'informant, c'est, ne pas subir le choix arbitraire d'un quelconque individu ou d'un groupe.

     

    Nerv-yoko

    ---------------------------------


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :