• AH ?! il n'y a plus de crise économique , sociale et bla bla bla ? Regardons la réalité avec des faits

    AH ?! il n'y a plus de crise économique , sociale et bla bla bla ? Regardons la réalité avec des faits

     

    Voici ce que j'ai pu lire aujourd'hui 18/03/2010

     

    Siemens to Cut 4,200 Jobs at Computer-Services Unit

    March 18 (Bloomberg) -- Siemens AG plans to cut an additional 4,200 jobs at its SIS computer-services division as Europe’s largest engineering company scales back units and prepares to create a separate entity from the business.

    The job cuts, of which about 2,000 will occur at locations in Germany, will happen through termination by consent of existing contracts and phasing out of temporary work agreements, Munich-based Siemens said in a statement today. The division employs about 35,000 people globally, and clients include the British Broadcasting Corp.

    “We want to put SIS on a solid long-term foundation,” Christian Oecking, the acting chief executive officer of the unit, said in a statement.
    ... voir ici : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=a3ena0E3wCv0&pos=4 

     

    Axa will leave Wall Street in ten days.

    http://echos-eco.blogspot.com/2010/03/axa-will-leave-wall-street-in-ten-days.html 

     
    Ten days. This is the time remaining to AXA shares for a listing on the American Stock Exchange, the New York Stock Exchange. As announced January 25 last, the French insurer plans to leave the financial markets overseas March 26. Axa filed in that document with the Securities and Exchange Commission (SEC), the U.S. markets. Unsubscribing should be effective within 90 days.

    Axa has been listed since 1996 in New York through ADS (American depository shares), certificates of deposit. "Subsequently, the ADS should be negotiated on the market for U.S. OTC (TBT) and will be quoted on the OTC QX platform. The quotations are available on www.otcqx.com "warns a communiqué group...

     

    Retrouvez le charme de l’or 18/03/2010

    DOSSIER RECOMMANDATIONS Retrouvez le charme de l’or

    Par Simone Wapler, le 18 mars 2010

    http://www.moneyweek.fr/20100323294/conseils/placement-or-contre-crise/
    Nouvelle faillite d’un Etat souverain, krach obligataire, krach boursier, inflation : quelle calamité se produira d’abord ? Quoi qu’il arrive, l’or est une couverture contre chacun de ces événements qui nous menacent.

    Une fois dissipées les fumerolles des plans de relance, il ne reste que le volcan de la dette publique, prêt à cracher la lave de l’inflation. Dans ce brouillard, les concurrents s’affrontent sur le marché de la dette...

     

    La Grèce pose un ultimatum à l'Union européenne par Guillaume Guichard 18/03/2010

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/03/18/04016-20100318ARTFIG00494-la-grece-pose-un-ultimatum-a-l-union-europeenne-.php 

     

    Le premier ministre grec Georges Papandreou a demandé aux Etats membres de trouver un accord la semaine prochaine pour venir en aide à son pays. Sinon, il se tournera vers le FMI.

    Athènes perd patience. Après avoir mis en place un plan d'austérité sans précédent de plus de 10 milliards d'euros pour réduire ses déficits publics, le gouvernement grec demande que l'Union européenne fasse à son tour preuve de bonne volonté. Le premier ministre Georges Papandreou a demandé ce jeudi que les dirigeants européens trouvent un accord lors du sommet de la semaine prochaine sur un mécanisme d'aide pour la Grèce.

    Mais curieusement, sur echos.fr

    La Grèce dément vouloir demander l'aide du FMI

    http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00238689-la-grece-dement-vouloir-demander-l-aide-du-fmi.htm

    [ 18/03/10 - 14H02 - Reuters ]

    par Marcin Grajewski et Paul Hoskins
    BRUXELLES (Reuters) - La Grèce presse l'Union européenne de s'engager clairement sur une aide la semaine prochaine, en soulignant qu'elle pourrait être incapable de mener à bien son programme de réduction des déficits si ses coûts d'emprunt restent élevés.
    Elle a cependant formellement démenti des informations de presse selon lesquelles elle pourrait demander dès le début du mois prochain l'aide du Fonds monétaire international (FMI).
    "Cet (article) est ridicule", a déclaré à Reuters le ministre grec des Finances, Georges Papaconstantinou.
    "Nous avons dit depuis le début que toutes les options étaient envisagées (...) Nous ne sommes pas plus proches du FMI aujourd'hui (qu'auparavant). Ces informations sont tout simplement stupides."

     

    Hedge funds : l’Espagne, cheval de Troie de la City ?

    http://www.solidariteetprogres.org/article6448.html 

    17 mars 2010 (Nouvelle Solidarité) – Face à l’opposition de la City de Londres et de Wall Street, la présidence espagnole de l’UE a retiré in extremis, lors de la réunion des ministres des finances hier à Bruxelles, son projet visant à encadrer l’activité des hedge funds et autres fonds de private equity. Tout en disposant d’une majorité écrasante (26 des 27 !) contre Londres, la présidence espagnole de l’UE, au lieu de passer en force, a renoncé à mettre le texte au vote.

    Alors que Gordon Brown avait affirmé vendredi avoir trouvé un terrain d’entente avec Nicolas Sarkozy, en visite à Londres, pour « aller de l’avant », Brown a pris son téléphone lundi pour sommer Zapatero d’opérer une volte-face.
     ...

    Le danger d’une dépréciation des valeurs espagnoles est tel que la ministre des Finances espagnole, Mme Elena Salgado, qui présidait l’Ecofin à Bruxelles, s’était rendue à Londres fin février, au siège du Financial Times, pour prier les rédacteurs de ne plus faire d’allusions aux valeurs espagnoles !

    Cependant, l’Allemagne et la France, sans vouloir brusquer les Britanniques, restent convaincues du besoin d’une plus grande régulation. Le nouveau commissaire européen au marché intérieur, Michel Barnier, en est convaincu.

     

    Que croyez vous ? 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :