• Actualité internationale L'ancien ambassadeur UK en Iran, Sir Richard Dalton, critique la position de Tony Blair sur l'Iran

    Actualité internationale
    L'ancien ambassadeur UK en Iran, Sir Richard Dalton, critique la position de Tony Blair sur l'Iran

     

    L'article qui suit illustre l'impunité des criminels de guerre en Irak, dont Tony Blair, et la poursuite de recours à de faux arguments pour justifier de nouvelles guerres.

    Trainant toujours sans honte les casseroles des mensonges auxquels il a eu recours pour conduire la Grande Bretagne dans la guerre d'Irak en 2003, non seulement Tony Blair n'a pas été la moindre mesure ennuyé pour sa duperie flagrante, mais il a le culot de faire du lobbying pour une future invasion de l'Iran en pleine enquête sur les conditions qui ont mené à la guerre en Irak en 2003, citant à 28 reprises l'Iran et déclarant que l'Iran est pire que l'Irak d'antan.

    Il a l'audace d'affirmer que les arguments qui ont servis pour mener la guerre d'Irak en 2003 -qui se sont avérés être totalement mensongers - s'appliquent aujourd'hui à l'Iran.


    Traduction de l'article original: "Former ambassador to Iran Sir Richard Dalton criticises Tony Blair over Iran"

     

    Mardi 2 Février 2010

     

     

    Sir Richard Dalton, qui est maintenant un membre du think tank Chatham House, a déclaré qu'il a été consterné que l'ancien Premier Ministre a dit lors de l'enquête Chilcot, qu'il envisagerait de prendre une mesure militaire contre l'Iran. [1] 

    Lors de l’enquête au sujet de la guerre en Irak, M. Blair, qui est maintenant un envoyé spécial pour la paix au Moyen-Orient, a mentionné l'Iran 28 fois et a ajouté : « Je prends une position très ferme sur l'Iran aujourd'hui et plusieurs de ces mêmes arguments s'appliquent » (parlant des arguments qui ont poussé à la guerre en Irak).

    M. Blair a indiqué que les actions de Téhéran lui font bien plus peur - qu'un État voyou puisse fournir des armes de destruction massive aux terroristes - que lorsqu’il a mené la Grande-Bretagne à entrer en guerre contre Saddam Hussein en 2003.

    Mais Sir Richard, qui a servi en tant qu’ambassadeur du Royaume-Uni en Iran de 2003 à 2006, a dit :

    « L’Iran est une situation complètement différente ».

    « Nous devrions clarifier que le principal critère pour la participation Britannique dans de futures guerres dans le Moyen-Orient est de savoir si oui ou non la protection et la sécurité du Royaume-Uni et de son territoire, est directement menacée ».

    « (L’argument de M. Blair) est basé sur la prétention qu'un Etat ayant la capacité nucléaire remettrait ces secrets aux terroristes et ceci ne s'est jamais produit avec aucun Etat ayant la capacité nucléaire depuis de nombreuses années ».

    « De plus, l'Iran dispose de la technologie des armes chimiques et ne l’a pas donné aux terroristes, et supposer que ceci puisse représenter un danger est mal connaître l'Iran. »

    Sir Richard a aussi rejeté l’affirmation de M. Blair que la connivence de l'Iran avec Al-Qeada est responsable de la déstabilisation de l'Irak après l'invasion.

    [1] :
    http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/politics/7094635/Tony-Blair-world-leaders-need-to-take-urgent-action-over-Iran.html


    Lien de l'article original:
    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/iran/7110477/Former-ambassador-to-Iran-Sir-Richard-Dalton-criticises-Tony-Blair-over-Iran.html
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :